ceinture_d_intervention-Roxane_Andres-web3
Projet

La Ceinture d’intervention

Date : 2007-2008

L’immersion en milieu hospitalier a donné lieu à un ensemble d’objets, marqueurs d’une réflexion globale sur le soin et la reconstruction corporelle. Cette étude s’est faite dans le cadre de recherches au sein du service MPR pédiatrie du CHU Bellevue de Saint-Étienne, grâce au soutien de Fondation de France et de la Cité du design de Saint-Étienne.

La Ceinture d’intervention est une ceinture de cuir rassemblant les objets thérapeutiques de la démarche Panser autrement.

Dans la perspective du projet Panser autrement avec le C.H.U de Saint-Étienne, La Ceinture d’intervention prend la forme d’un kit rassemblant les questionnements sur le soin de demain, les techniques de greffes face à la problématique du soin des enfants. Le vocabulaire plastique, les matériaux ainsi que les couleurs font référence au monde du secours et de l’urgence, comme pour mieux signifier l’urgence de penser le soin autrement.

La Ceinture d’intervention évoque un kit de secours, si ce n’est qu’en l’occurrence, les objets traditionnels du soin se sont vus substitués par des objets de réflexion sur le soin. La ceinture se compose de divers éléments, comme par exemple un des cœurs de La fabrique de cœurs, les Bandes originales thermochromes, un des objets se présente sous la forme d’une sacoche fluorescente dont le message d’urgence renvoie au conteneur d’organes lors du transport des greffons. Enfin, un dernier objet est présent sous la forme d’un point d’interrogation ailé, lequel, dans le contexte, confirme ce à quoi les autres objets sont destinés — c’est-à-dire interroger la médecine, les techniques médicales et l’imaginaire corporel qui en résultent. Les matières utilisées, la fluorescence, l’argenté nous mettent face à une situation d’urgence qui semble suspendue dans un temps interrogatif. La Ceinture d’intervention se voit ainsi paradoxalement partagée entre le songe et l’urgence.