sans trame ni chaine1-web-OK
Conférence

De l’affinité entre la dentelle et l’organique

Lieu : Centre Culturel d'Écully
Date : 20 mars 2015
Type : conférence

De l’affinité entre la dentelle et l’organique : une réflexion sur des pratiques contemporaines de création

La dentelle apparaît comme une technique en rupture avec le reste de l’histoire des techniques textiles. La porosité de sa structure invite à concevoir des états de surface à rebours de la vocation première du textile qui est de recouvrir, de faire écran. Cette dissection de la matière est mise en regard de l’importance de l’organicité dans les pratiques de créations (art et design) contemporaines, afin de révéler un devenir poreux de notre relation à la matière et aux objets.

Cette conférence prend comme point de départ deux figures par lesquelles ce sont rejoint une pensée du corps et de la matière : la dentellière et l’anatomiste, illustrés ici par La dentellière (1669) de Vermeer et par une peinture de Pierre Poncet représentant l’anatomiste – sans doute le plus connu, celui qui a contribué à révéler la Fabrique du corps humain : André Vésale.

Le XVIe siècle a vu la naissance de domaines dont les manifestations témoignent d’une même tendance, d’une même empreinte : la dentelle, la dissection, la gravure. Trois histoires qui se rejoignent, pour former une histoire du corps, tournée vers le développement organique. Trois domaines qui semblent bien distincts et qui pourtant montrent dans leur destinée un point de rencontre, une nouvelle manière d’aborder le corps et la matière.

R. Andrès